Didier Reynders a appelé le chef du gouvernement congolais depuis Jerusalem où il est actuellement en mission. Ne souhaitant pas s'immiscer dans les procédures judiciaires en cours en RDC, il souhaite cependant qu'elles soient régulières, certainement dans le contexte tendu précédant les élections.

"La démarche a consisté à appeler le Premier ministre, Augustin Matata Ponyo, afin qu'il prenne ses renseignements. Comme je l'ai dit à Kinshasa, on souhaite que tout le monde soit conscient des responsabilités qu'il porte dans le contexte de préparation des élections", a indiqué M. Reynders. Différentes demandes d'informations émanant des milieux judiciaires visent plusieurs personnalités, notamment américaines, mais également M. Katumbi.

Moïse Katumbi a finalement choisi de regagner son domicile samedi après-midi - situé à côté du consulat - et de se présenter lundi aux autorités judiciaire qui souhaitent l'interroger.

Didier Reynders a appelé le chef du gouvernement congolais depuis Jerusalem où il est actuellement en mission. Ne souhaitant pas s'immiscer dans les procédures judiciaires en cours en RDC, il souhaite cependant qu'elles soient régulières, certainement dans le contexte tendu précédant les élections. "La démarche a consisté à appeler le Premier ministre, Augustin Matata Ponyo, afin qu'il prenne ses renseignements. Comme je l'ai dit à Kinshasa, on souhaite que tout le monde soit conscient des responsabilités qu'il porte dans le contexte de préparation des élections", a indiqué M. Reynders. Différentes demandes d'informations émanant des milieux judiciaires visent plusieurs personnalités, notamment américaines, mais également M. Katumbi. Moïse Katumbi a finalement choisi de regagner son domicile samedi après-midi - situé à côté du consulat - et de se présenter lundi aux autorités judiciaire qui souhaitent l'interroger.