Alors que l'Irak vit la crise sociale la plus grave de son histoire récente, M. Pence a rencontré des soldats américains sur la base d'Aïn al-Assad, dans l'ouest désertique du pays. Fin décembre 2018, le président Donald Trump avait déjà suscité la polémique en se rendant uniquement sur cette base sans rencontrer aucun officiel à Bagdad.