En début de soirée, l'Italie avait refusé d'approuver des conclusions sur les sujets de la défense et du commerce débattus l'après-midi dans l'attente de voir si elle obtiendrait satisfaction quant à ses exigences sur le dossier migratoire.

A son arrivée au sommet, le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte avait d'ailleurs prévenu qu'il bloquerait l'adoption d'un texte commun s'il n'obtenait pas plus de solidarité des pays de l'UE sur la migration.

Contenu pas encore dévoilé

Après plus de huit heures de discussion sur ce délicat dossier, les Européens sont finalement parvenus à s'accorder sur des conclusions, dont le contenu détaillé n'a pas encore été dévoilé.

"Centres contrôlés"

Un compromis visant à mettre en place sur le territoire de l'UE des centres "contrôlés" d'accueil des migrants secourus en mer Méditerranée a vraisemblablement été adopté par les dirigeants européens. Ces installations seraient implantées dans des Etats membres volontaires et permettraient de distinguer rapidement les personnes éligibles à l'asile et les migrants économiques.

En début de soirée, l'Italie avait refusé d'approuver des conclusions sur les sujets de la défense et du commerce débattus l'après-midi dans l'attente de voir si elle obtiendrait satisfaction quant à ses exigences sur le dossier migratoire. A son arrivée au sommet, le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte avait d'ailleurs prévenu qu'il bloquerait l'adoption d'un texte commun s'il n'obtenait pas plus de solidarité des pays de l'UE sur la migration. Après plus de huit heures de discussion sur ce délicat dossier, les Européens sont finalement parvenus à s'accorder sur des conclusions, dont le contenu détaillé n'a pas encore été dévoilé. Un compromis visant à mettre en place sur le territoire de l'UE des centres "contrôlés" d'accueil des migrants secourus en mer Méditerranée a vraisemblablement été adopté par les dirigeants européens. Ces installations seraient implantées dans des Etats membres volontaires et permettraient de distinguer rapidement les personnes éligibles à l'asile et les migrants économiques.