"C'est un grand pas en avant. Il y a maintenant une atmosphère qui permet des discussions", tout cela "en coordination avec les Etats-Unis et c'est déjà beaucoup", a-t-elle déclaré au cours d'un point de presse en marge du sommet du G7 à Biarritz.

Le président français Emmanuel Macron, qui mène les efforts européens pour tenter sauver l'accord sur le nucléaire iranien, a réalisé un coup diplomatique avec la venue de Mohammad Javad Zarif à Biarritz.

Le président américain Donald Trump a déclaré que le ministre iranien des Affaires étrangères avait effectué cette visite avec son plein accord.

Ce déplacement surprise semble marquer une détente sur le dossier du nucléaire iranien alors que le Golfe semblait encore au bord de l'embrasement cet été après une série d'attaques de pétroliers et la destruction par l'Iran d'un drone américain. Donald Trump, qui prône une politique de "pression maximale" sur l'Iran contestée par les Européens, a salué lundi "l'unité" du G7 sur le sujet.