Les deux hommes étaient côte à côte pour écouter l'hymne national français entonné par le choeur de l'armée, le centriste pro-européen, 39 ans, laissant percevoir son émotion, les yeux parfois clos.

Le président socialiste François Hollande avait ouvert les commémorations marquant la capitulation allemande du 8 mai 1945 en déposant au bas de l'avenue des Champs-Elysées une gerbe au pied de la statue du général de Gaulle, héros de la résistance face à l'occupant nazi.

Le président sortant est ensuite venu chercher son successeur dans les tribunes, le saluant d'une accolade. Emmanuel Macron y avait été accueilli un peu plus tôt par plusieurs personnalités, dont l'ancien président de droite Nicolas Sarkozy (2007-2012) qui lui a glissé un "bravo" lors d'une longue poignée de main.

La passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron doit intervenir dimanche, a annoncé la présidence française. Le plus jeune président élu de l'histoire de France a remporté l'élection avec 66,1% des voix face à sa rivale d'extrême droite Marine Le Pen (33,9%).

Les deux hommes étaient côte à côte pour écouter l'hymne national français entonné par le choeur de l'armée, le centriste pro-européen, 39 ans, laissant percevoir son émotion, les yeux parfois clos.Le président socialiste François Hollande avait ouvert les commémorations marquant la capitulation allemande du 8 mai 1945 en déposant au bas de l'avenue des Champs-Elysées une gerbe au pied de la statue du général de Gaulle, héros de la résistance face à l'occupant nazi.Le président sortant est ensuite venu chercher son successeur dans les tribunes, le saluant d'une accolade. Emmanuel Macron y avait été accueilli un peu plus tôt par plusieurs personnalités, dont l'ancien président de droite Nicolas Sarkozy (2007-2012) qui lui a glissé un "bravo" lors d'une longue poignée de main.La passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron doit intervenir dimanche, a annoncé la présidence française. Le plus jeune président élu de l'histoire de France a remporté l'élection avec 66,1% des voix face à sa rivale d'extrême droite Marine Le Pen (33,9%).