Ce nouvel Accord Etats-Unis Mexique Canada (AEUMC) doit remplacer l'accord de libre-échange nord-américain signé il y a près de 25 ans mais doit encore recevoir l'aval des parlements des trois pays signataires avant d'entrer en vigueur.

Ce nouvel Accord Etats-Unis Mexique Canada (AEUMC) doit remplacer l'accord de libre-échange nord-américain signé il y a près de 25 ans mais doit encore recevoir l'aval des parlements des trois pays signataires avant d'entrer en vigueur. M. Trump veut signer le texte à la fin novembre avec le président sortant mexicain, Enrique Peña Nieto, qui quitte le pouvoir le 1er décembre et le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Donald Trump a martelé que "c'était un privilège de faire commerce avec les Etats-Unis" pour résumer sa pensée en matière de relations commerciales, lui qui dénonce toujours les déficits commerciaux des Etats-Unis, comme des aveux de faiblesse de ses prédécesseurs. Il a rappelé son attitude très dure envers la Chine et ses pratiques commerciales qu'il juge "déloyales", en lui imposants de lourds tarifs douaniers sur près de la moitié des importations de produits chinois aux Etats-Unis. Une tactique de pression qui marche, selon lui.

"La Chine veut parler (négocier) mais c'est trop tôt pour parler", a lancé le président. M. Trump, qui n'est pas connu pour son sens du détail, a dressé une longue liste des avantages que comporte selon lui le nouvel AEUMC: des fermiers aux travailleurs de l'industrie automobile américaine. Il a aussi annoncé que l'Inde souhaitait démarrer des négociations commerciales "immédiatement".

Ce nouvel Accord Etats-Unis Mexique Canada (AEUMC) doit remplacer l'accord de libre-échange nord-américain signé il y a près de 25 ans mais doit encore recevoir l'aval des parlements des trois pays signataires avant d'entrer en vigueur. Ce nouvel Accord Etats-Unis Mexique Canada (AEUMC) doit remplacer l'accord de libre-échange nord-américain signé il y a près de 25 ans mais doit encore recevoir l'aval des parlements des trois pays signataires avant d'entrer en vigueur. M. Trump veut signer le texte à la fin novembre avec le président sortant mexicain, Enrique Peña Nieto, qui quitte le pouvoir le 1er décembre et le Premier ministre canadien Justin Trudeau. Donald Trump a martelé que "c'était un privilège de faire commerce avec les Etats-Unis" pour résumer sa pensée en matière de relations commerciales, lui qui dénonce toujours les déficits commerciaux des Etats-Unis, comme des aveux de faiblesse de ses prédécesseurs. Il a rappelé son attitude très dure envers la Chine et ses pratiques commerciales qu'il juge "déloyales", en lui imposants de lourds tarifs douaniers sur près de la moitié des importations de produits chinois aux Etats-Unis. Une tactique de pression qui marche, selon lui. "La Chine veut parler (négocier) mais c'est trop tôt pour parler", a lancé le président. M. Trump, qui n'est pas connu pour son sens du détail, a dressé une longue liste des avantages que comporte selon lui le nouvel AEUMC: des fermiers aux travailleurs de l'industrie automobile américaine. Il a aussi annoncé que l'Inde souhaitait démarrer des négociations commerciales "immédiatement".