L'enquête de Laurence Van Ruymbeke parue dans Le Vif/L'Express du 27/06/19 fait partie des trois finalistes retenus par le jury du prix Belfius de la presse. Revoici le texte dans son intégralité. Innovant, exigeant et conquérant, l'entraîneur du relais 4x400 mètres ? Oui. Il a aussi connu les bancs du tribunal, la saisie sur salaire, le fracassement de sa fratrie. Ses 23 médailles cachent mal les dettes qu'il laisse derrière lui, comme ses conflits d'intérêt. Mais il gagne. Et pour beaucoup, c'est tout ce qui compte.

Incarnation romanesque d'une chanson européenne insulaire, Stephan Eicher revient de loin. Ex-punk, ex-star des hit-parades, l'éternel nomade bernois a traversé galères, gloire et pièges en trente ans de parcours sans pareil. Mais il est toujours debout. Sortant même aujourd'hui vainqueur artistique d'un bras de fer avec le géant Universal.

Les coups de gueule de la célébrissime amie des bêtes suscitent chaque fois le tollé. Comme, jadis, ses apparitions de star provoquaient l'hystérie. Toute son existence, B. B. a cultivé sa foi en une liberté qui ne peut s'exprimer que dans la transgression. Le Vif/L'Express l'a rencontrée au sein de sa fondation parisienne puis dans son refuge tropézien.

Elle fut la sixième reine des Belges, celle que personne n'attendait. Elle a été la plus jolie princesse de son temps, celle que tout le monde enviait. Tour à tour séductrice, trompée et apaisée, Paola est avant tout une femme libre. Libre de ses choix, comme de ses erreurs.

L'islam n'est pas la seule obsession qui pousse le polémiste français à s'affranchir de toute limite. Depuis Le Premier Sexe, publié en 2006, puis au fil des éditos et des plateaux télé, il stigmatise avec la même ardeur le féminisme et la place grandissante qu'occupent les femmes dans la vie publique.

Le chanteur emblématique de la scène rock française au tournant des années 2000 se raconte par les villes. La journaliste Sylvie Coma, qui fut sa complice de jeunesse, parcourt avec lui, en un patchwork de personnages et d'émotions, cinq lieux qui peuplent son inconscient artistique : Oran, Rennes, Paris, Londres et New York.

Comment le joueur colérique des débuts est-il devenu le monstre froid des finales de grand chelem et le champion versant une larme au moment de la remise des trophées ? Le journaliste Thomas Sotto, auteur d' Une aventure nommée Federer, raconte le parcours de Rodgeur. Extraits.