Une lettre explicative accompagnant ce présent a été adressée aux présidents des différentes institutions européennes. Cette missive a notamment été signée par deux Belges: le député fédéral Peter Luyks (N-VA) et la présidente du Sénat, Christine Defraigne (MR).

Les parlements nationaux se plaignent du fait que les conseils des ministres européens sont trop souvent des "boîtes noires". La manière dont les négociations y sont menées et les agendas fixés manquent de transparence, estiment-ils.

Les initiateurs du projet demandent donc que des documents officiels relatifs à ces réunions soient rendus publics aussi rapidement que possible. Ils plaident en outre pour que l'Eurogroupe soit doté d'un caractère formel. Bien qu'elle représente une importance majeure dans l'élaboration des politiques économiques, cette réunion mensuelle des ministres des Finances de la zone euro reste pour l'heure toujours informelle.

Le nouveau président de l'Eurogroupe, Mario Centeno, a reçu lundi les parlementaires néerlandais derrière l'action et pris connaissance de leurs recommandations.

Un appel à plus de transparence dans le processus de décision européen avait aussi été lancé la semaine dernière par la médiatrice de l'UE, Emily O'Reilly. Cette dernière avait invité les 28 Etats membres à rendre leurs positions publiques afin d'être plus transparents dans leur processus de décision en tant que colégislateur.

Une lettre explicative accompagnant ce présent a été adressée aux présidents des différentes institutions européennes. Cette missive a notamment été signée par deux Belges: le député fédéral Peter Luyks (N-VA) et la présidente du Sénat, Christine Defraigne (MR).Les parlements nationaux se plaignent du fait que les conseils des ministres européens sont trop souvent des "boîtes noires". La manière dont les négociations y sont menées et les agendas fixés manquent de transparence, estiment-ils. Les initiateurs du projet demandent donc que des documents officiels relatifs à ces réunions soient rendus publics aussi rapidement que possible. Ils plaident en outre pour que l'Eurogroupe soit doté d'un caractère formel. Bien qu'elle représente une importance majeure dans l'élaboration des politiques économiques, cette réunion mensuelle des ministres des Finances de la zone euro reste pour l'heure toujours informelle. Le nouveau président de l'Eurogroupe, Mario Centeno, a reçu lundi les parlementaires néerlandais derrière l'action et pris connaissance de leurs recommandations. Un appel à plus de transparence dans le processus de décision européen avait aussi été lancé la semaine dernière par la médiatrice de l'UE, Emily O'Reilly. Cette dernière avait invité les 28 Etats membres à rendre leurs positions publiques afin d'être plus transparents dans leur processus de décision en tant que colégislateur.