Johnny Miller a survolé des Townships sud africains avec un drone. En le filmant d'en haut avec ce qu'on appelle l'angle Nadir View, il ne laisse aucun effet d'horizon casser l'impact des images.

A plus d'une centaine de mètres de haut, on se rend encore plus vivement compte que la richesse côtoie de près la pauvreté la plus extrême. Et ce plus de 20 ans après la fin officielle de l'apartheid.

Mais l'Afrique n'est pas le seul exemple. Miller a tourné des images similaires à Mexico et à Nairobi. "Je vais me rendre au Brésil cet été. Et après j'aimerais me rendre aux États-Unis. Je me demande ce que cela va donner"dit-il dans The Guardian.

Johnny Miller a survolé des Townships sud africains avec un drone. En le filmant d'en haut avec ce qu'on appelle l'angle Nadir View, il ne laisse aucun effet d'horizon casser l'impact des images. A plus d'une centaine de mètres de haut, on se rend encore plus vivement compte que la richesse côtoie de près la pauvreté la plus extrême. Et ce plus de 20 ans après la fin officielle de l'apartheid. Mais l'Afrique n'est pas le seul exemple. Miller a tourné des images similaires à Mexico et à Nairobi. "Je vais me rendre au Brésil cet été. Et après j'aimerais me rendre aux États-Unis. Je me demande ce que cela va donner"dit-il dans The Guardian.