"L'Histoire nous apprend que les gens de cette région formidable et dangereuse cherchent la justice depuis 100 ans et ne récoltent que de l'injustice" explique Robert Fisk dans une opinion parue dans le quotidien britannique The Independent. "Le carnage est réel, mais personne ne s'occupe d'une vie après l'État islamique'. Pour autant que je sache, il y a 11 forces aériennes nationales différentes qui bombardent 5 pays musulmans. Qu'est-ce qui se passera après ?"

"La justice détruira l'EI"

"Je ne peux trouver aucune information à propos d'un dirigeant arabe ou mondial qui a parlé de l'avenir du Moyen-Orient. Pourquoi ne pas planifier" se demande Fisk.

Le Britannique plaide en faveur d'un Moyen-Orient basé sur l'enseignement, et non sur le pétrole et le gaz. "L'islam était au coeur des anciennes universités du Moyen-Orient. L'enseignement entraîne la justice. Et seule la justice détruira l'EI."

Le spécialiste compare le manque d'enseignement au Moyen-Orient à un cancer propagé dans la région. "Le manque d'enseignement est quelque chose qui se propage. Pensez aux dizaines de milliers d'enfants syriens au Liban qui retourneront vers leurs ruines sans même pouvoir transmettre le don d'alphabétisation à leurs futurs enfants. Les écoles et les universités seront plus mortelles que n'importe quelle frappe aérienne. C'est ainsi qu'on gère les cauchemars." (NSK)

"L'Histoire nous apprend que les gens de cette région formidable et dangereuse cherchent la justice depuis 100 ans et ne récoltent que de l'injustice" explique Robert Fisk dans une opinion parue dans le quotidien britannique The Independent. "Le carnage est réel, mais personne ne s'occupe d'une vie après l'État islamique'. Pour autant que je sache, il y a 11 forces aériennes nationales différentes qui bombardent 5 pays musulmans. Qu'est-ce qui se passera après ?""La justice détruira l'EI""Je ne peux trouver aucune information à propos d'un dirigeant arabe ou mondial qui a parlé de l'avenir du Moyen-Orient. Pourquoi ne pas planifier" se demande Fisk. Le Britannique plaide en faveur d'un Moyen-Orient basé sur l'enseignement, et non sur le pétrole et le gaz. "L'islam était au coeur des anciennes universités du Moyen-Orient. L'enseignement entraîne la justice. Et seule la justice détruira l'EI."Le spécialiste compare le manque d'enseignement au Moyen-Orient à un cancer propagé dans la région. "Le manque d'enseignement est quelque chose qui se propage. Pensez aux dizaines de milliers d'enfants syriens au Liban qui retourneront vers leurs ruines sans même pouvoir transmettre le don d'alphabétisation à leurs futurs enfants. Les écoles et les universités seront plus mortelles que n'importe quelle frappe aérienne. C'est ainsi qu'on gère les cauchemars." (NSK)