A lui seul le tremblement de terre au Japon, suivi d'un tsunami et d'un accident nucléaire à la centrale de Fukushima, a provoqué des dégâts évalués par l'ONU à 210 milliards de dollars.

Les catastrophes tendent à être moins meurtrières que par le passé mais les dégâts économiques qu'elles provoquent sont de plus en plus lourds, a expliqué à la presse Margareta Wahlström, représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies pour la prévention des catastrophes.

Ce chiffre de 380 milliards est "un minimum" et dépasse de 75% le précédent record datant de 2005, année de l'ouragan Katrina aux Etats-Unis, a-t-elle précisé.

En 2011, les tremblements de terre au Japon et en Nouvelle-Zélande et les inondations en Thaïlande et dans d'autres pays ont fait grimper la facture. "Les séismes sont les catastrophes les plus meurtrières et les plus coûteuses", a souligné Mme Wahlström lors d'une conférence de presse marquant le premier anniversaire du séisme qui a frappé le Japon le 11 mars 2011.

L'agence de l'ONU pour la réduction des risques de catastrophe a évalué le coût des inondations en Thaïlande à plus de 40 milliards de dollars.

Levif.be, avec Belga

A lui seul le tremblement de terre au Japon, suivi d'un tsunami et d'un accident nucléaire à la centrale de Fukushima, a provoqué des dégâts évalués par l'ONU à 210 milliards de dollars. Les catastrophes tendent à être moins meurtrières que par le passé mais les dégâts économiques qu'elles provoquent sont de plus en plus lourds, a expliqué à la presse Margareta Wahlström, représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies pour la prévention des catastrophes. Ce chiffre de 380 milliards est "un minimum" et dépasse de 75% le précédent record datant de 2005, année de l'ouragan Katrina aux Etats-Unis, a-t-elle précisé. En 2011, les tremblements de terre au Japon et en Nouvelle-Zélande et les inondations en Thaïlande et dans d'autres pays ont fait grimper la facture. "Les séismes sont les catastrophes les plus meurtrières et les plus coûteuses", a souligné Mme Wahlström lors d'une conférence de presse marquant le premier anniversaire du séisme qui a frappé le Japon le 11 mars 2011. L'agence de l'ONU pour la réduction des risques de catastrophe a évalué le coût des inondations en Thaïlande à plus de 40 milliards de dollars. Levif.be, avec Belga