"Les Alliés ont décidé que nous commencerons le retrait des forces de la mission "Resolute Support" d'ici le 1er mai. Ce retrait sera ordonné, coordonné et délibéré. Nous prévoyons que le retrait de toutes les forces américaines et de celles de la mission sera terminé en quelques mois", précise le communiqué publié après les annonces du président américain Joe Biden.

Affirmant avoir "rempli l'objectif" en Afghanistan, le président Joe Biden a promis que le départ des troupes américaines d'ici le 11 septembre ne serait pas "précipité", et exhorté les talibans à tenir "leur engagement" à ne pas menacer les Etats-Unis.

La date du 11 septembre, 20e anniversaire des attaques notamment contre le World Trade Center de New York, n'est pas mentionnée dans le communiqué de l'Otan.

"Toute attaque des talibans contre les troupes des alliés durant le retrait fera face à une réponse énergique", avertit l'Otan dans son communiqué.

"Nous continuerons à soutenir" le processus de paix en Afghanistan" et nous "saluons" la conférence de paix d'Istanbul qui doit se tenir entre le 24 avril et le 4 mai comme "une opportunité de faire avancer" ce processus, poursuit le communiqué publié à l'issue d'une réunion en visioconférence entre les ministres des Affaires étrangères et de la Défense des 30 pays membres de l'Alliance.

Les pays les plus engagés en Afghanistan sont les Etats-Unis, l'Allemagne, la Turquie, le Royaume-Uni et l'Italie. Ces cinq pays ont déployé 6.000 des 9.592 militaires engagés par 36 pays membres de l'Otan et partenaires comme l'Ukraine (10 militaires) dans l'opération de l'Otan "Resolute support".

"Les Alliés ont décidé que nous commencerons le retrait des forces de la mission "Resolute Support" d'ici le 1er mai. Ce retrait sera ordonné, coordonné et délibéré. Nous prévoyons que le retrait de toutes les forces américaines et de celles de la mission sera terminé en quelques mois", précise le communiqué publié après les annonces du président américain Joe Biden.Affirmant avoir "rempli l'objectif" en Afghanistan, le président Joe Biden a promis que le départ des troupes américaines d'ici le 11 septembre ne serait pas "précipité", et exhorté les talibans à tenir "leur engagement" à ne pas menacer les Etats-Unis.La date du 11 septembre, 20e anniversaire des attaques notamment contre le World Trade Center de New York, n'est pas mentionnée dans le communiqué de l'Otan."Toute attaque des talibans contre les troupes des alliés durant le retrait fera face à une réponse énergique", avertit l'Otan dans son communiqué."Nous continuerons à soutenir" le processus de paix en Afghanistan" et nous "saluons" la conférence de paix d'Istanbul qui doit se tenir entre le 24 avril et le 4 mai comme "une opportunité de faire avancer" ce processus, poursuit le communiqué publié à l'issue d'une réunion en visioconférence entre les ministres des Affaires étrangères et de la Défense des 30 pays membres de l'Alliance.Les pays les plus engagés en Afghanistan sont les Etats-Unis, l'Allemagne, la Turquie, le Royaume-Uni et l'Italie. Ces cinq pays ont déployé 6.000 des 9.592 militaires engagés par 36 pays membres de l'Otan et partenaires comme l'Ukraine (10 militaires) dans l'opération de l'Otan "Resolute support".