René Stockman, qui s'oppose à la décision de la branche belge de rendre l'euthanasie possible dans la quizaine de centres psychiatriques des Frères de la Charité, a décidé de se tourner directement vers le Vatican pour faire modifier cette politique. Une enquête a donc été ouverte qui, selon René Stockman, est coordonnée par le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'Etat du Vatican.

Selon CNS, R. Stockman aurait également tenté de faire intervenir la Conférence épiscopale de Belgique, afin qu'elle "s'exprime clairement" sur le sujet. "J'espère qu'il y aura une réponse franche des évêques belges et du Vatican. Je suis confiant", a-t-il déclaré.