Hillary Clinton n'a visiblement pas encore digéré son échec à l'élection présidentielle américaine. Dans son nouveau livre, elle revient sur la campagne, confie ses regrets et s'en prend à son rival démocrate Bernie Sanders. La candidate malheureuse à la course à la présidentielle américaine, Hillary Clinton, décrit cette période de sa vie dans un ouvrage, intitulé What Happened, qui sortira officiellement la semaine prochaine. Des extraits de son livre circulent déjà sur de nombreux médias anglophones, dont CNN qui en a obtenu les "bonn...

Hillary Clinton n'a visiblement pas encore digéré son échec à l'élection présidentielle américaine. Dans son nouveau livre, elle revient sur la campagne, confie ses regrets et s'en prend à son rival démocrate Bernie Sanders. La candidate malheureuse à la course à la présidentielle américaine, Hillary Clinton, décrit cette période de sa vie dans un ouvrage, intitulé What Happened, qui sortira officiellement la semaine prochaine. Des extraits de son livre circulent déjà sur de nombreux médias anglophones, dont CNN qui en a obtenu les "bonnes feuilles". La démocrate se livre notamment sur la campagne électorale. Elle y dévoile "son plus grand regret", que rapporte le Business Insider. Une petite phrase lancée lors d'une assemblée publique à Colombus dans l'Ohio, qui lui valut de nombreuses critiques. "Je suis la seule candidate qui a un programme visant à créer de l'opportunité économique en utilisant des énergies propres et renouvelables dans un pays orienté charbon", avait-elle dit avant d'ajouter qu'elle souhaitait "mettre fin à l'activité de nombreux mineurs et entreprises du charbon". Comprenant l'implication de sa maladroite déclaration, elle s'était aussi repris en assurant qu'elle voulait aider "ces gens qui ont travaillé dans ces mines pendant des générations, sacrifié leur santé, et souvent même leurs vies pour que nous ayons de l'électricité et pour que nos usines puissent tourner". Avec le recul, elle est consciente d'avoir fait "une erreur" ce jour-là, surtout comparé à son concurrent Donald Trump qui, lui, avait axé une partie de sa campagne sur la souffrance de la classe ouvrière américaine, et en particulier sur la difficulté des mineurs. Hillary Clinton en profite également pour tacler son adversaire démocrate, Bernie Sanders. Elle considère que les attaques de ce dernier à son encontre pendant la campagne présidentielle ont "causé des dégâts durables", rapporte The Independent. Selon elle, c'est à cause de Sanders qu'il a été si difficile par la suite d'unifier le camp démocrate pour faire face au républicain Donald Trump. Le sénateur avait finalement accepté de faire campagne pour Hillary Clinton après sa défaite durant les primaires démocrates, et ce malgré leurs divergences sur de nombreuses thématiques. Mais ce n'était apparemment pas suffisant. Elle regrette le fait que Bernie Sanders donnait toujours l'impression de vouloir proposer la même chose qu'elle, mais en mieux. "Nous proposions un plan d'infrastructure audacieux ou un programme d'apprentissage ambitieux pour les jeunes, puis Bernie annonçait essentiellement la même chose, mais en plus grand", dénonce-t-elle. Elle accuse également les soutiens de Sanders d'avoir harcelé ses supporters en ligne.