Cette semaine, l'OTAN célèbre son 70e anniversaire avec un sommet à Washington, la ville où le Traité de l'Atlantique Nord a été signé en 1949. Cet anniversaire devrait encourager les alliés à l'introspection. Après tout, il n'y a pas grand-chose à célébrer. L'alliance s'affaiblit et elle s'affaiblit rapidement. Le plus grand défi ne vient pas de la Russie ou d'un autre rival, mais de l'intérieur. Les États membres ne savent plus ce qu'ils défendent et connaissent à peine les valeurs fondatrices du traité de Washington. L'OTAN devient une coquille vide : elle a encore des navires de guerre, des soldats et des missiles, mais elle manque d'engagement envers les idéaux que les fondateurs avaient en tête. La tâche principale des dirigeants de l'OTAN à Washington est de redécouvrir ces idéaux.
...