La 4e séance plénière (ou "plénum") du 19e comité central du PCC est un grand rassemblement à huis clos, qui réunissait pendant quatre jours à Pékin les quelque 370 plus puissants hiérarques communistes du pays.

Cette réunion du comité central, la première depuis février 2018, intervenait au moment où le président chinois (et secrétaire général du PCC) Xi Jinping fait face à plusieurs défis: ralentissement économique, guerre commerciale avec les Etats-Unis et manifestations à Hong Kong.

Dans un long communiqué publié à l'issue du plénum par l'agence de presse Chine nouvelle, le Parti a admis que le pays "fait face à une situation complexe avec une augmentation significative des risques intérieurs et à l'étranger".

Hong Kong est une ex-colonie britannique rendue à la Chine en 1997. Le territoire, en vertu de sa "Loi fondamentale" (sa constitution régionale), jouit d'une grande autonomie et de libertés inconnues en Chine continentale: liberté d'expression et de manifestation et justice indépendante.

Mais la région connaît depuis début juin des manifestations quasi quotidiennes, et de plus en plus violentes, pour dénoncer l'ingérence jugée grandissante de Pékin et exiger des réformes démocratiques.

Le PCC a encore promis jeudi de "soutenir et de perfectionner" le concept "Un pays, deux systèmes" qui régit depuis 1997 l'autonomie de Hong Kong. Il n'a cependant pas fourni de précisions.

"Nous devons gouverner la région administrative spéciale de Hong Kong (...) dans le strict respect de la Constitution (chinoise) et de la Loi fondamentale (...) et protéger la prospérité et la stabilité à long terme de Hong Kong", a indiqué le communiqué publié par Chine nouvelle.

Ce plénum du comité central du PCC s'est achevé jeudi sans grande annonce économique ou politique, contrairement à la plupart des éditions précédentes.

Celle organisée en janvier 2018 avait proposé de supprimer la limite de deux mandats présidentiels, ouvrant la possibilité à Xi Jinping de rester à la tête de l'Etat au-delà de 2023. La proposition avait été validée sans surprise par le Parlement quelques semaines plus tard.