Le Parlement s'est prononcé à main levée pour la levée de l'immunité de ces deux élus français. Jean-Marie Le Pen fait l'objet d'une enquête pénale pour des propos tenus à la radio française et assimilés à un appel à la haine, à la discrimination ou à la violence. L'immunité de Mme Troszczynski est levée dans le cadre de l'enquête pénale dont elle fait l'objet après avoir twitté une photo de femme intégralement voilée accompagnée de la mention "CAF (caisse d'allocations familiales, NDLR) à Rosny-sous-Bois le 9.12.14. Le port du voile intégral est censé être interdit par la loi...".

Il est ensuite apparu qu'il s'agissait d'un photomontage, et l'élue est poursuivie pour diffamation publique en raison de l'appartenance à une religion. Les deux décisions vont être transmises dans les plus brefs délais au ministre français de la Justice, François Bayrou. (Belga)