"Noël nous rappelle que Dieu continue d'aimer tout homme, même le pire", a souligné le chef des 1,3 milliard de catholiques dans le monde. "Son amour est inconditionnel" et "gratis" même si "tu peux avoir des idées erronées, tu peux avoir fait les pires bêtises", a-t-il insisté. Car, pour Jorge Bergoglio, la "gratuité" de ce type d'amour "répand la paix et la joie". A contre-courant d'un monde actuel où "tout paraît répondre à la logique de donner pour avoir".

François a en outre demandé aux fidèles de ne pas oublier de "dire merci", notant que "c'est le meilleur moyen pour changer le monde".

"Nous changeons, l'Eglise change, l'histoire change, quand nous commençons non pas à vouloir changer les autres, mais nous-mêmes", a-t-il dit. "N'attendons pas que notre prochain devienne bon pour lui faire du bien, que l'Eglise soit parfaite pour l'aimer, que les autres nous considèrent pour les servir. Commençons les premiers", a encore conseillé le pape.

François, qui vient de fêter ses 83 ans, adressera son septième message de Noël "Urbi et orbi" ("à la ville et au monde") mercredi en mi-journée devant les fidèles massés sur la place Saint-Pierre.

Aucun texte du Nouveau testament ne précise le jour et l'heure de naissance de Jésus de Nazareth. Sa célébration le 25 décembre dans la tradition chrétienne a été choisie au IVe siècle en Occident, ce qui permettait à la circoncision de Jésus (longtemps inscrite dans le calendrier) de tomber le 1er janvier. L'heure de minuit est toute aussi symbolique: elle marque l'arrivée du nouveau jour.

"Noël nous rappelle que Dieu continue d'aimer tout homme, même le pire", a souligné le chef des 1,3 milliard de catholiques dans le monde. "Son amour est inconditionnel" et "gratis" même si "tu peux avoir des idées erronées, tu peux avoir fait les pires bêtises", a-t-il insisté. Car, pour Jorge Bergoglio, la "gratuité" de ce type d'amour "répand la paix et la joie". A contre-courant d'un monde actuel où "tout paraît répondre à la logique de donner pour avoir". François a en outre demandé aux fidèles de ne pas oublier de "dire merci", notant que "c'est le meilleur moyen pour changer le monde". "Nous changeons, l'Eglise change, l'histoire change, quand nous commençons non pas à vouloir changer les autres, mais nous-mêmes", a-t-il dit. "N'attendons pas que notre prochain devienne bon pour lui faire du bien, que l'Eglise soit parfaite pour l'aimer, que les autres nous considèrent pour les servir. Commençons les premiers", a encore conseillé le pape. François, qui vient de fêter ses 83 ans, adressera son septième message de Noël "Urbi et orbi" ("à la ville et au monde") mercredi en mi-journée devant les fidèles massés sur la place Saint-Pierre. Aucun texte du Nouveau testament ne précise le jour et l'heure de naissance de Jésus de Nazareth. Sa célébration le 25 décembre dans la tradition chrétienne a été choisie au IVe siècle en Occident, ce qui permettait à la circoncision de Jésus (longtemps inscrite dans le calendrier) de tomber le 1er janvier. L'heure de minuit est toute aussi symbolique: elle marque l'arrivée du nouveau jour.