"J'ai parlé au (Premier ministre) Muscat: le navire de l'ONG Lifeline pourra accoster à Malte", a-t-il précisé. L'Italie accueillera "un certain quota des migrants à bord et espère que les autres pays européens feront de même, de manière cohérente avec le principe clé de notre proposition sur l'immigration selon laquelle qui débarque sur les côtes italiennes, espagnoles, grecques ou maltaises débarque en Europe." M. Conte n'a pas précisé quand le navire serait autorisé à accoster à Malte.

Epousant la ligne dure représentée par son ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, chef de la Ligue (extrême droite), M. Conte a ajouté que le Lifeline "sera soumis à une enquête pour s'assurer de sa nationalité et du respect des règles du droit international de la part de son équipage".

Le Lifeline est un navire d'une trentaine de mètres de long de l'ONG allemande du même nom mais il bat pavillon néerlandais. M. Conte n'a pas précisé non plus combien de migrants l'Italie accueillerait.

Belga

"J'ai parlé au (Premier ministre) Muscat: le navire de l'ONG Lifeline pourra accoster à Malte", a-t-il précisé. L'Italie accueillera "un certain quota des migrants à bord et espère que les autres pays européens feront de même, de manière cohérente avec le principe clé de notre proposition sur l'immigration selon laquelle qui débarque sur les côtes italiennes, espagnoles, grecques ou maltaises débarque en Europe." M. Conte n'a pas précisé quand le navire serait autorisé à accoster à Malte. Epousant la ligne dure représentée par son ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, chef de la Ligue (extrême droite), M. Conte a ajouté que le Lifeline "sera soumis à une enquête pour s'assurer de sa nationalité et du respect des règles du droit international de la part de son équipage". Le Lifeline est un navire d'une trentaine de mètres de long de l'ONG allemande du même nom mais il bat pavillon néerlandais. M. Conte n'a pas précisé non plus combien de migrants l'Italie accueillerait.Belga