"Le Mexique n'est pas d'accord pas avec les mesures qui verrouillent (l'accès à) l'asile ou (au statut) de réfugié, visant ceux qui craignent pour leur vie dans leur pays d'origine (...) et nous allons être très vigilants sur le respect du principe de non-refoulement, conformément au droit international en vigueur", a déclaré le chef de la diplomatie mexicaine Marcelo Ebrard.

"Le Mexique n'est pas d'accord pas avec les mesures qui verrouillent (l'accès à) l'asile ou (au statut) de réfugié, visant ceux qui craignent pour leur vie dans leur pays d'origine (...) et nous allons être très vigilants sur le respect du principe de non-refoulement, conformément au droit international en vigueur", a déclaré le chef de la diplomatie mexicaine Marcelo Ebrard.