Washington doit annoncer lundi "des sanctions supplémentaires majeures contre l'Iran", a indiqué samedi le président américain Donald Trump. Ces mesures n'auront "aucun résultat", a assuré le porte-parole des Affaires étrangères iranien, Abbas Moussavi.

Les tensions sont croissantes entre Téhéran et Washington, notamment après la destruction jeudi d'un drone américain par l'Iran. Le président russe Vladimir Poutine a mis en garde contre "une catastrophe" en cas de recours à la force des Etats-Unis contre Téhéran.

Considérant que Téhéran cherche a se doter en secret de l'arme atomique, M. Trump a décidé en mai 2018 de sortir de l'accord international sur le nucléaire iranien conclu en 2015 et vu par les Européens, les Russes et les Chinois -toujours parties à l'accord- comme le meilleur moyen de s'assurer que l'Iran n'aura pas la bombe.

En conséquence, les Etats-Unis ont rétabli depuis août 2018 une série de sanctions économiques punitives contre Téhéran dans le cadre d'une campagne de "pression maximale" à laquelle Washington entend soumettre la République islamique. M. Trump a été jusqu'à promettre à Téhéran les sanctions "les plus dures de l'Histoire".