"Pendant ce temps si particulier qui s'écoule alors que nous sommes au stade ou devant notre téléviseur, nous évoluons dans un monde abstrait et rassurant [...], nous sommes, le temps que dure la partie, dans un cocon de temps, préservés des blessures du monde extérieur, hors des contingences du réel, de ses douleurs et de ses insatisfactions, où le temps véritable, le temps irrémédiable qui nous entraîne continûment vers la mort, semble engourdi et comme anesthésié." Savoureuse plume de Jean-Philippe Toussaint qui, dans Football (Editions de Minuit), parvient à donner du sport le plus populaire et le plus commercialisé de la planète une dimension poétique et existentielle. Ce "monde abstrait et rassurant du football" n'est pas celui que l'on découvre en lisant la défense de Michel Plati...