Le directeur des urgences sanitaires à l'OMS, le Dr Mike Ryan, a mis en garde contre toute tentative de prédire quand le coronavirus disparaîtrait. "Nous sommes devant un nouveau virus et il est, en conséquence, très difficile de dire quand nous pourrons le vaincre", at-il déclaré, lors d'une conférence de presse virtuelle à Genève.

"Ce virus pourrait devenir endémique dans nos communautés, il pourrait ne jamais disparaître", a insisté M. Ryan. "Le VIH n'a pas disparu, mais nous avons fait face à ce virus".

Il a ajouté que même si un vaccin était trouvé, le contrôle du virus nécessitera un "effort massif".

Le Dr Ryan a ensuite déclaré qu'il ne pense pas que "quelqu'un puisse prédire quand cette maladie va disparaître".

"Le VIH n'a pas disparu, mais nous avons fait face à ce virus".

Il existe actuellement plus de 100 vaccins potentiels en cours de développement, mais le Dr Ryan a fait remarquer que d'autres maladies, comme la rougeole, n'ont toujours pas été éliminées bien qu'il existe des vaccins pour elles.

Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a souligné, de son côté, qu'il était encore possible de contrôler le virus, moyennant des efforts. "La trajectoire est entre nos mains, et c'est l'affaire de tous, et nous devrions tous contribuer à arrêter cette pandémie", a-t-il déclaré.

Maria van Kerkhove, épidémiologiste à l'OMS, a également participé à la réunion rapporte la BBC : "Nous devons nous mettre dans l'esprit qu'il faudra un certain temps pour sortir de cette pandémie".

Le bilan mondial de la pandémie atteint à ce jour les 300 000 morts. Plus de 4,3 millions de cas ont été enregistrés.

Le directeur des urgences sanitaires à l'OMS, le Dr Mike Ryan, a mis en garde contre toute tentative de prédire quand le coronavirus disparaîtrait. "Nous sommes devant un nouveau virus et il est, en conséquence, très difficile de dire quand nous pourrons le vaincre", at-il déclaré, lors d'une conférence de presse virtuelle à Genève."Ce virus pourrait devenir endémique dans nos communautés, il pourrait ne jamais disparaître", a insisté M. Ryan. "Le VIH n'a pas disparu, mais nous avons fait face à ce virus".Il a ajouté que même si un vaccin était trouvé, le contrôle du virus nécessitera un "effort massif".Le Dr Ryan a ensuite déclaré qu'il ne pense pas que "quelqu'un puisse prédire quand cette maladie va disparaître".Il existe actuellement plus de 100 vaccins potentiels en cours de développement, mais le Dr Ryan a fait remarquer que d'autres maladies, comme la rougeole, n'ont toujours pas été éliminées bien qu'il existe des vaccins pour elles.Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a souligné, de son côté, qu'il était encore possible de contrôler le virus, moyennant des efforts. "La trajectoire est entre nos mains, et c'est l'affaire de tous, et nous devrions tous contribuer à arrêter cette pandémie", a-t-il déclaré.Maria van Kerkhove, épidémiologiste à l'OMS, a également participé à la réunion rapporte la BBC : "Nous devons nous mettre dans l'esprit qu'il faudra un certain temps pour sortir de cette pandémie".Le bilan mondial de la pandémie atteint à ce jour les 300 000 morts. Plus de 4,3 millions de cas ont été enregistrés.