Andreas Lubitz, qui était dépressif selon les enquêteurs, avait consulté plusieurs spécialistes pour divers problèmes de santé. La compagnie aérienne n'était pas au courant de la sévérité de ses problèmes psychologiques.

L'avion s'est écrasé dans les Alpes françaises le 24 mars lors d'une liaison entre Barcelone et Düsseldorf, tuant les 150 passagers à bord. Le procureur de Düsseldorf mène l'enquête en Allemagne et continue de collecter des preuves de sorte à éviter qu'une telle tragédie se répète à l'avenir.

Andreas Lubitz, qui était dépressif selon les enquêteurs, avait consulté plusieurs spécialistes pour divers problèmes de santé. La compagnie aérienne n'était pas au courant de la sévérité de ses problèmes psychologiques. L'avion s'est écrasé dans les Alpes françaises le 24 mars lors d'une liaison entre Barcelone et Düsseldorf, tuant les 150 passagers à bord. Le procureur de Düsseldorf mène l'enquête en Allemagne et continue de collecter des preuves de sorte à éviter qu'une telle tragédie se répète à l'avenir.