"Etant donné que le procureur spécial Mueller n'a pas été en mesure d'engager des poursuites pénales contre le président, il revient au Congrès de répondre aux crimes, mensonges et autres méfaits du président Trump", a écrit dans un communiqué Jerry Nadler, chef démocrate de la commission judiciaire de la Chambre des représentants.

"Personne, pas même le président des Etats-Unis, n'est au-dessus de la loi", a poursuit M. Nadler, sans cependant faire de référence explicite au lancement éventuel d'une procédure de destitution.

"Etant donné que le procureur spécial Mueller n'a pas été en mesure d'engager des poursuites pénales contre le président, il revient au Congrès de répondre aux crimes, mensonges et autres méfaits du président Trump", a écrit dans un communiqué Jerry Nadler, chef démocrate de la commission judiciaire de la Chambre des représentants. "Personne, pas même le président des Etats-Unis, n'est au-dessus de la loi", a poursuit M. Nadler, sans cependant faire de référence explicite au lancement éventuel d'une procédure de destitution.