"J'espère pouvoir les sauver avant de partir en Europe; pour moi, c'est très important de partager ce moment", a déclaré le chef de l'Etat dans une interview accordée à plusieurs radios.

"Nous sommes très proches de les sauver", a ajouté le président sans avancer de date précise pour le jour de la sortie des 33 mineurs, bloqués depuis le 5 août à 700 m de profondeur au fond de la mine San José.

Ces déclarations surviennent alors que le plus avancé des trois puits de secours pour remonter les mineurs n'est plus qu'à 200 mètres des "33", a indiqué dimanche l'ingénieur en chef Andres Sougarret.

Une fois le premier puits terminé, il faudra "entre 7 et 10 jours" pour le renforcer avec les tubes à travers lesquels glissera la nacelle par laquelle seront hissés un par un les mineurs, a souligné samedi le ministre des Mines Laurence Golborne.

Le Vif.be, avec Belga

"J'espère pouvoir les sauver avant de partir en Europe; pour moi, c'est très important de partager ce moment", a déclaré le chef de l'Etat dans une interview accordée à plusieurs radios. "Nous sommes très proches de les sauver", a ajouté le président sans avancer de date précise pour le jour de la sortie des 33 mineurs, bloqués depuis le 5 août à 700 m de profondeur au fond de la mine San José. Ces déclarations surviennent alors que le plus avancé des trois puits de secours pour remonter les mineurs n'est plus qu'à 200 mètres des "33", a indiqué dimanche l'ingénieur en chef Andres Sougarret. Une fois le premier puits terminé, il faudra "entre 7 et 10 jours" pour le renforcer avec les tubes à travers lesquels glissera la nacelle par laquelle seront hissés un par un les mineurs, a souligné samedi le ministre des Mines Laurence Golborne. Le Vif.be, avec Belga