Il reconnaît avoir eu un "un comportement sexuel" inapproprié. Le cardinal britannique Keith O'Brien, chef de l'Eglise catholique d'Ecosse, a démissionné lundi après avoir été accusé accusé d'avoir eu un comportement indécent avec plusieurs prêtres.

Les quatre plaignants du diocèse de St Andrews et Edimbourg, en Ecosse, auraient affirmé, selon des médias britanniques, que Mgr O'Brien avait commis des "actes inappropriés" il y a 33 ans.

L'un des prêtres se plaint d'avoir été la victime d'attentions non désirées de la part du cardinal à l'issue d'une soirée très arrosée. Un autre prétend que Mgr O'Brien profitait de prières nocturnes pour avoir des contacts inappropriés.

Excuses

Ce dimanche, l'homme âgé de 74 ans a demandé "pardon" aux personnes qu'il a "offensées". "Ces derniers jours, des allégations qui ont été faites contre moi sont devenues publiques", a déclaré le cardinal dans un communiqué. "Au début, je les ai contestées en raison de leur caractère anonyme et imprécis. Cependant, je souhaite saisir cette occasion pour reconnaître que mon comportement sexuel a été parfois en-deçà des standards qu'on attendait d'un prêtre, d'un archevêque et d'un cardinal", a-t-il ajouté.

Keith O'Brien devait participer au conclave chargé de désigner le successeur de Benoît XVI, après sa récente renonciation.

Il reconnaît avoir eu un "un comportement sexuel" inapproprié. Le cardinal britannique Keith O'Brien, chef de l'Eglise catholique d'Ecosse, a démissionné lundi après avoir été accusé accusé d'avoir eu un comportement indécent avec plusieurs prêtres. Les quatre plaignants du diocèse de St Andrews et Edimbourg, en Ecosse, auraient affirmé, selon des médias britanniques, que Mgr O'Brien avait commis des "actes inappropriés" il y a 33 ans. L'un des prêtres se plaint d'avoir été la victime d'attentions non désirées de la part du cardinal à l'issue d'une soirée très arrosée. Un autre prétend que Mgr O'Brien profitait de prières nocturnes pour avoir des contacts inappropriés. Excuses Ce dimanche, l'homme âgé de 74 ans a demandé "pardon" aux personnes qu'il a "offensées". "Ces derniers jours, des allégations qui ont été faites contre moi sont devenues publiques", a déclaré le cardinal dans un communiqué. "Au début, je les ai contestées en raison de leur caractère anonyme et imprécis. Cependant, je souhaite saisir cette occasion pour reconnaître que mon comportement sexuel a été parfois en-deçà des standards qu'on attendait d'un prêtre, d'un archevêque et d'un cardinal", a-t-il ajouté. Keith O'Brien devait participer au conclave chargé de désigner le successeur de Benoît XVI, après sa récente renonciation.