"A l'heure qu'il est, nous avons 417 morts et 1.528 blessés", a déclaré Celso Correia à la presse à Beira (centre), la deuxième ville du pays qui a été en partie dévastée par le cyclone Idai.

Le précédent bilan au Mozambique faisait état de 293 morts.

Au total, Idai, qui a provoqué des inondations catastrophiques et des éboulements de terrain au Mozambique et au Zimbabwe voisin, a fait au moins 676 morts dans les deux pays.

"C'est un désastre naturel sans précédent. La zone affectée (au Mozambique) est d'environ 3.000 km2. Un désastre qui équivaut aux catastrophes majeurs", a estimé Celso Correia. "Malheureusement, personne dans la région ni dans le monde ne pouvait prédire un désastre d'une telle ampleur", a-t-il ajouté.

"A l'heure qu'il est, nous avons 417 morts et 1.528 blessés", a déclaré Celso Correia à la presse à Beira (centre), la deuxième ville du pays qui a été en partie dévastée par le cyclone Idai.Le précédent bilan au Mozambique faisait état de 293 morts.Au total, Idai, qui a provoqué des inondations catastrophiques et des éboulements de terrain au Mozambique et au Zimbabwe voisin, a fait au moins 676 morts dans les deux pays."C'est un désastre naturel sans précédent. La zone affectée (au Mozambique) est d'environ 3.000 km2. Un désastre qui équivaut aux catastrophes majeurs", a estimé Celso Correia. "Malheureusement, personne dans la région ni dans le monde ne pouvait prédire un désastre d'une telle ampleur", a-t-il ajouté.