L'Etat italien, en plein processus d'unification, conquiert alors de nouveaux territoires et s'empare de la ville de Rome. Pour le pape, qui régnait de longue date sur de vastes Etats pontificaux, le coup est rude. Refusant toute négociation, il s'enferme dans son palais et se drape de silence. Entre le Saint-Père et le jeune Etat, une guerre froide vient de s'ouvrir. On l'appellera la " question romaine ".
...