Le PKK mène une sanglante guérilla contre la Turquie depuis 1984 et Ankara mène régulièrement des raids contre ses bases arrières situées dans les zones montagneuses du nord de l'Irak.

Les derniers bombardements interviennent alors qu'Ankara semble être sur le point de lancer une opération militaire en Syrie contre un autre groupe kurde armé, les Unités de protection du peuple (YPG). La Turquie les considère comme la branche syrienne du PKK.