L'"OIAC a confirmé avoir reçu la liste attendue du gouvernement syrien sur son programme d'armes chimiques", a indiqué dans un e-mail reçu par l'AFP l'organisation basée à La Haye. "Le Secrétariat technique est en train d'examiner l'information reçue" a-t-elle précisé.

L'OIAC a reporté une réunion de son Conseil exécutif qui devait se tenir dimanche pour débattre de la question de la destruction des armes chimiques de la Syrie.

L'accord russo-américain sur le démantèlement de l'arsenal chimique syrien signé à Genève le 14 septembre, élaboré tandis que Washington menaçait de recourir à une action militaire en réponse à l'attaque chimique du 21 août près de Damas, stipule que la Syrie doit remettre l'intégralité de son arsenal chimique, qui devra être détruit d'ici à la mi-2014.

L'"OIAC a confirmé avoir reçu la liste attendue du gouvernement syrien sur son programme d'armes chimiques", a indiqué dans un e-mail reçu par l'AFP l'organisation basée à La Haye. "Le Secrétariat technique est en train d'examiner l'information reçue" a-t-elle précisé. L'OIAC a reporté une réunion de son Conseil exécutif qui devait se tenir dimanche pour débattre de la question de la destruction des armes chimiques de la Syrie. L'accord russo-américain sur le démantèlement de l'arsenal chimique syrien signé à Genève le 14 septembre, élaboré tandis que Washington menaçait de recourir à une action militaire en réponse à l'attaque chimique du 21 août près de Damas, stipule que la Syrie doit remettre l'intégralité de son arsenal chimique, qui devra être détruit d'ici à la mi-2014.