Ennemi juré à droite du président français, Dominique de Villepin appelle, dans une tribune au quotidien Le Monde, chaque Français à "réagir en conscience, quels que soient son âge et sa condition et où qu'il se trouve, à Paris ou en province, pour marquer à sa façon son refus de cette dérive inacceptable".

L'ex-Premier ministre, qui ambitionne d'être candidat à l'élection présidentielle de 2012, évoque un "devoir de refus" à l'égard de la politique sécuritaire de Nicolas Sarkozy, qui s'est traduite la semaine dernière par plus de 200 expulsions très médiatiques de Roms vers la Roumanie et la Bulgarie. "Il y a aujourd'hui sur notre drapeau une tache de honte", écrit-il.

"Il y a aujourd'hui un devoir à remplir pour tous les républicains de France (...) face à la tache qui menace de flétrir l'idée même que nous nous faisons de la France. Un devoir de refus. Un devoir de rassemblement", ajoute-t-il.

Le Vif.be, avec Belga

Ennemi juré à droite du président français, Dominique de Villepin appelle, dans une tribune au quotidien Le Monde, chaque Français à "réagir en conscience, quels que soient son âge et sa condition et où qu'il se trouve, à Paris ou en province, pour marquer à sa façon son refus de cette dérive inacceptable". L'ex-Premier ministre, qui ambitionne d'être candidat à l'élection présidentielle de 2012, évoque un "devoir de refus" à l'égard de la politique sécuritaire de Nicolas Sarkozy, qui s'est traduite la semaine dernière par plus de 200 expulsions très médiatiques de Roms vers la Roumanie et la Bulgarie. "Il y a aujourd'hui sur notre drapeau une tache de honte", écrit-il. "Il y a aujourd'hui un devoir à remplir pour tous les républicains de France (...) face à la tache qui menace de flétrir l'idée même que nous nous faisons de la France. Un devoir de refus. Un devoir de rassemblement", ajoute-t-il. Le Vif.be, avec Belga