Le dernier en date, réalisé pour ABC News/Washington Post et rendu public lundi, met en lumière la défiance des Américains vis-à-vis de leurs dirigeants politiques, républicains comme démocrates. Mais cette défiance est nettement plus marquée concernant Donald Trump.

Près de la moitié des Américains (48%) n'ont "pas du tout confiance" en lui. A titre de comparaison, ce chiffre est de 37% pour Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des représentants.

Les chiffres sont également peu encourageants pour l'ex-magnat de l'immobilier concernant la perception de son action par rapport aux attentes placées en lui lorsqu'il est arrivé à la Maison Blanche le 20 janvier 2017.

Ainsi, 50% des Américains s'attendaient à ce qu'il soit performant sur la maîtrise du déficit mais seuls 33% estiment qu'il l'est effectivement, soit un décalage de 17 points. Sur la santé, le décalage est de 11 points. Au-delà de son action à la Maison Blanche, les Américains jugent sévèrement le 45e président des Etats-Unis: 32% seulement des Américains ont une opinion positive de lui en tant que personne, à deux points du plus bas de Bill Clinton au plus fort de l'affaire Monica Lewinsky.

Le dernier en date, réalisé pour ABC News/Washington Post et rendu public lundi, met en lumière la défiance des Américains vis-à-vis de leurs dirigeants politiques, républicains comme démocrates. Mais cette défiance est nettement plus marquée concernant Donald Trump. Près de la moitié des Américains (48%) n'ont "pas du tout confiance" en lui. A titre de comparaison, ce chiffre est de 37% pour Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des représentants. Les chiffres sont également peu encourageants pour l'ex-magnat de l'immobilier concernant la perception de son action par rapport aux attentes placées en lui lorsqu'il est arrivé à la Maison Blanche le 20 janvier 2017. Ainsi, 50% des Américains s'attendaient à ce qu'il soit performant sur la maîtrise du déficit mais seuls 33% estiment qu'il l'est effectivement, soit un décalage de 17 points. Sur la santé, le décalage est de 11 points. Au-delà de son action à la Maison Blanche, les Américains jugent sévèrement le 45e président des Etats-Unis: 32% seulement des Américains ont une opinion positive de lui en tant que personne, à deux points du plus bas de Bill Clinton au plus fort de l'affaire Monica Lewinsky.