Le chef du Conseil national de transition (CNT), Moustapha Abdeljalil, et le Premier ministre Abdel Rahim al-Kib se sont 'exprimés en fin d'après-midi pour marquer le 60ème anniversaire de l'indépendance, proclamée le 24 décembre 1951 par le roi Idriss à Benghazi (est).

Benghazi, deuxième ville du pays à un millier de kilomètres à l'est de Tripoli, est devenue en février le berceau de la révolte contre le régime du colonel Kadhafi. La date de l'indépendance avait été effacée du calendrier officiel pendant les près de 42 ans de ce régime, qui ne célébrait que l'anniversaire du coup d'Etat ayant porté Mouammar Kadhafi au pouvoir, le 1er septembre de chaque année.

Samedi, les vendeurs de drapeaux, d'écharpes et colifichets aux couleurs du nouveau drapeau libyen étaient plus nombreux qu'à l'accoutumée sur la place des Martyrs à Tripoli, pour répondre à l'affluence attendue en soirée.

Noir, rouge et vert avec une étoile et un croissant blancs, le drapeau de la monarchie libyenne (1951-1969) s'est imposé dès les premiers jours de la révolte comme un symbole de l'insurrection et a désormais officiellement remplacé la bannière verte du régime Kadhafi.

LeVif.be, avec Belga.

Le chef du Conseil national de transition (CNT), Moustapha Abdeljalil, et le Premier ministre Abdel Rahim al-Kib se sont 'exprimés en fin d'après-midi pour marquer le 60ème anniversaire de l'indépendance, proclamée le 24 décembre 1951 par le roi Idriss à Benghazi (est). Benghazi, deuxième ville du pays à un millier de kilomètres à l'est de Tripoli, est devenue en février le berceau de la révolte contre le régime du colonel Kadhafi. La date de l'indépendance avait été effacée du calendrier officiel pendant les près de 42 ans de ce régime, qui ne célébrait que l'anniversaire du coup d'Etat ayant porté Mouammar Kadhafi au pouvoir, le 1er septembre de chaque année. Samedi, les vendeurs de drapeaux, d'écharpes et colifichets aux couleurs du nouveau drapeau libyen étaient plus nombreux qu'à l'accoutumée sur la place des Martyrs à Tripoli, pour répondre à l'affluence attendue en soirée. Noir, rouge et vert avec une étoile et un croissant blancs, le drapeau de la monarchie libyenne (1951-1969) s'est imposé dès les premiers jours de la révolte comme un symbole de l'insurrection et a désormais officiellement remplacé la bannière verte du régime Kadhafi. LeVif.be, avec Belga.