La frégate "Louise Marie" de la Marine engagée dans l'opération européenne Atalanta de lutte contre la piraterie a intercepté lundi sept pirates présumés au large des côtes kenyanes, a annoncé le ministère de la Défense. Les pirates présumés, surpris "en flagrant délit" alors qu'ils jetaient par dessus bord armes et échelles, ont été capturés après des tirs de sommation, a précisé le service de presse de la Défense dans un communiqué.

Ils ont été "placés sous surveillance" à bord de la frégate dans l'attente de prochaines étapes juridiques, ajoute le texte, dans une allusion à la nouvelle loi belge sur la piraterie entrée en vigueur à la fin de l'an dernier.

LeVif.be, avec Belga

La frégate "Louise Marie" de la Marine engagée dans l'opération européenne Atalanta de lutte contre la piraterie a intercepté lundi sept pirates présumés au large des côtes kenyanes, a annoncé le ministère de la Défense. Les pirates présumés, surpris "en flagrant délit" alors qu'ils jetaient par dessus bord armes et échelles, ont été capturés après des tirs de sommation, a précisé le service de presse de la Défense dans un communiqué. Ils ont été "placés sous surveillance" à bord de la frégate dans l'attente de prochaines étapes juridiques, ajoute le texte, dans une allusion à la nouvelle loi belge sur la piraterie entrée en vigueur à la fin de l'an dernier.LeVif.be, avec Belga