"La France est prête à accueillir Mme Asia Bibi", a indiqué la porte-parole du Quai d'Orsay, Agnès von der Mühll. "Nous avons effectué les démarches nécessaires auprès des autorités pakistanaises pour que, si cela correspondait au souhait de l'intéressée et de sa famille, elle puisse rejoindre la France", a-t-elle ajouté.

La France a déjà accueilli dans son ambassade à Islamabad son avocat, Me Saif Ul Malook, "pour le protéger, avant son départ pour les Pays-Bas où il s'est rendu conformément à son voeu", a relevé la porte-parole.

Asia Bibi, libérée de prison dans la nuit de mercredi à jeudi après son acquittement par la Cour suprême, se trouve désormais dans un "endroit sûr", mais toujours dans le pays, a indiqué dans la journée un porte-parole du ministère pakistanais des Affaires étrangères, alors que certains médias avaient fait état d'un départ pour l'étranger.

Le mari d'Asia Bibi a réclamé samedi l'asile pour sa famille aux États-Unis, en Grande-Bretagne ou au Canada.