Le président français a appelé tous les acteurs de la chaîne agroalimentaire (abatteurs, transformateurs, distributeurs) à produire "l'effort indispensable" pour aboutir à une hausse des prix de la viande et du lait, dont les cours au plus bas menacent la survie de nombreuses exploitations.

Malgré son intervention et un plan d'urgence du gouvernement, la mobilisation n'a pas faibli. Plusieurs autoroutes étaient bloquées jeudi matin par des barrages de tracteurs, comme celle reliant Paris à Toulouse (sud-ouest) par le Massif Central, région de petites exploitations particulièrement touchées par cette crise.

Dans l'est, les trois autoroutes d'accès à Lyon, point nodal dans le chassé-croisé des vacanciers, étaient également bloquées par des barrages filtrants.

Le président français a appelé tous les acteurs de la chaîne agroalimentaire (abatteurs, transformateurs, distributeurs) à produire "l'effort indispensable" pour aboutir à une hausse des prix de la viande et du lait, dont les cours au plus bas menacent la survie de nombreuses exploitations. Malgré son intervention et un plan d'urgence du gouvernement, la mobilisation n'a pas faibli. Plusieurs autoroutes étaient bloquées jeudi matin par des barrages de tracteurs, comme celle reliant Paris à Toulouse (sud-ouest) par le Massif Central, région de petites exploitations particulièrement touchées par cette crise. Dans l'est, les trois autoroutes d'accès à Lyon, point nodal dans le chassé-croisé des vacanciers, étaient également bloquées par des barrages filtrants.