Fin mars, le candidat de l'opposition Ekrem Imamoglu avait déjà remporté le scrutin à Istanbul. Membre du parti républicain du peuple (CHP), il avait battu Binali Yilderim, le candidat du président Erdogan, mais la différence s'élevait à 0,2% à peine. Erdogan s'est saisi de l'occasion pour tenter la reconquête de la capitale, une manoeuvre qu'il avait déjà exécutée, et réussi, en 2015.
...