Plus de 650.000 réfugiés sont enregistrés en Jordanie auprès du Haut commissariat des Nations Unies. Vingt pour cent d'entre eux résident dans des camps. La Reine et le ministre De Croo ont visité lundi Zaatari, le plus grand de ces camps.

Le million d'euros supplémentaire pour les cash vouchers est destiné aux occupants de Zaatari. "Cette nouvelle approche permet aux réfugiés d'assumer eux-mêmes leurs besoins de base, réduit la pauvreté et augmente la résilience", souligne M. De Croo. "En outre, cela donne une impulsion à l'économie locale et réduit les coûts administratifs."

L'Unicef recevra de son côté 2,5 millions d'euros de cette enveloppe additionnelle. En Jordanie, l'organisation de défense des droits de l'enfant offre un soutien psycho-social et scolaire aux plus de 80.000 enfants réfugiés non scolarisés. Sans enseignement, cette génération sera perdue, souligne l'Unicef.

Les 500.000 euros restants sont destinés à la Croix-Rouge. Le budget de l'aide humanitaire a augmenté en 2016 à 175 millions d'euros, un montant jamais atteint, se félicite M. De Croo. Nonante millions sont consacrés aux réfugiés à travers le monde, dont 65 millions à la crise syrienne.

Plus de 650.000 réfugiés sont enregistrés en Jordanie auprès du Haut commissariat des Nations Unies. Vingt pour cent d'entre eux résident dans des camps. La Reine et le ministre De Croo ont visité lundi Zaatari, le plus grand de ces camps.Le million d'euros supplémentaire pour les cash vouchers est destiné aux occupants de Zaatari. "Cette nouvelle approche permet aux réfugiés d'assumer eux-mêmes leurs besoins de base, réduit la pauvreté et augmente la résilience", souligne M. De Croo. "En outre, cela donne une impulsion à l'économie locale et réduit les coûts administratifs."L'Unicef recevra de son côté 2,5 millions d'euros de cette enveloppe additionnelle. En Jordanie, l'organisation de défense des droits de l'enfant offre un soutien psycho-social et scolaire aux plus de 80.000 enfants réfugiés non scolarisés. Sans enseignement, cette génération sera perdue, souligne l'Unicef.Les 500.000 euros restants sont destinés à la Croix-Rouge. Le budget de l'aide humanitaire a augmenté en 2016 à 175 millions d'euros, un montant jamais atteint, se félicite M. De Croo. Nonante millions sont consacrés aux réfugiés à travers le monde, dont 65 millions à la crise syrienne.