"Pour que le cannabis arrive en pharmacies, il va se passer un délai de huit mois minimum à partir de maintenant", a expliqué en conférence de presse le secrétaire de la présidence du pays, Juan Andrés Roballo.

La vente de cannabis à usage récréatif en pharmacies est le troisième volet, longtemps repoussé, de la loi votée en Uruguay, dont les deux premiers -la culture de cannabis à titre personnel ou au sein d'un club- ont déjà été mis en pratique. Une "étape fondamentale" a été franchie jeudi avec l'attribution par l'Etat de "deux licences de production et de distribution de cette substance" à des entreprises locales, sur vingt-deux candidates, selon M. Roballo. Le gouvernement travaille désormais avec les pharmacies pour "y mettre en place la distribution" du cannabis, a-t-il précisé.

La loi uruguayenne, unique au monde, a autorisé fin 2013 trois modes d'accès au cannabis (culture à domicile, appartenance à un club cannabique ou achat en pharmacie), l'usager ne pouvant en choisir qu'un. L'achat en pharmacie sera nominatif, avec la limite de 40 grammes mensuels par usager.

"Pour que le cannabis arrive en pharmacies, il va se passer un délai de huit mois minimum à partir de maintenant", a expliqué en conférence de presse le secrétaire de la présidence du pays, Juan Andrés Roballo. La vente de cannabis à usage récréatif en pharmacies est le troisième volet, longtemps repoussé, de la loi votée en Uruguay, dont les deux premiers -la culture de cannabis à titre personnel ou au sein d'un club- ont déjà été mis en pratique. Une "étape fondamentale" a été franchie jeudi avec l'attribution par l'Etat de "deux licences de production et de distribution de cette substance" à des entreprises locales, sur vingt-deux candidates, selon M. Roballo. Le gouvernement travaille désormais avec les pharmacies pour "y mettre en place la distribution" du cannabis, a-t-il précisé. La loi uruguayenne, unique au monde, a autorisé fin 2013 trois modes d'accès au cannabis (culture à domicile, appartenance à un club cannabique ou achat en pharmacie), l'usager ne pouvant en choisir qu'un. L'achat en pharmacie sera nominatif, avec la limite de 40 grammes mensuels par usager.