Kate Del Castillo, une populaire actrice de 43 ans qui avait adressé une lettre au narcotrafiquant en 2012, a servi d'intermédiaire pour la rencontre controversée entre Guzman et l'acteur américain Sean Penn en octobre, trois mois avant l'arrestation du fugitif.

Après cette entrevue, dont les autorités ont eu sur le moment connaissance, les militaires se sont rapprochés de la zone très difficile d'accès où "El Chapo" avait trouvé refuge, dans l'Etat de Sinaloa, son fief natal. L'objectif était "de l'envoyer dans une ville", a expliqué cette source à des journalistes, sous couvert d'anonymat.

Le puissant chef du cartel de Sinaloa, qui s'était évadé pour la deuxième fois d'une prison de haute sécurité en juillet via un tunnel creusé sous sa cellule, est finalement venu se cacher la semaine dernière dans la ville côtière de Los Mochis, où il a été interpellé lors d'une opération de la Marine mexicaine.

L'autre élément qui a motivé Guzman à quitter les montagnes, selon ce haut fonctionnaire, était son désir "presque obsessionnel" de revoir l'actrice.

Kate Del Castillo, une populaire actrice de 43 ans qui avait adressé une lettre au narcotrafiquant en 2012, a servi d'intermédiaire pour la rencontre controversée entre Guzman et l'acteur américain Sean Penn en octobre, trois mois avant l'arrestation du fugitif. Après cette entrevue, dont les autorités ont eu sur le moment connaissance, les militaires se sont rapprochés de la zone très difficile d'accès où "El Chapo" avait trouvé refuge, dans l'Etat de Sinaloa, son fief natal. L'objectif était "de l'envoyer dans une ville", a expliqué cette source à des journalistes, sous couvert d'anonymat. Le puissant chef du cartel de Sinaloa, qui s'était évadé pour la deuxième fois d'une prison de haute sécurité en juillet via un tunnel creusé sous sa cellule, est finalement venu se cacher la semaine dernière dans la ville côtière de Los Mochis, où il a été interpellé lors d'une opération de la Marine mexicaine. L'autre élément qui a motivé Guzman à quitter les montagnes, selon ce haut fonctionnaire, était son désir "presque obsessionnel" de revoir l'actrice.