"L'Agence estime qu'une série d'activités liées au développement d'un engin explosif nucléaire ont été menées avant fin 2003 dans le cadre d'efforts coordonnés", souligne l'agence dans un rapport dévoilé mercredi à Vienne.

"Ces activités n'ont pas dépassé le stade d'études de faisabilité et scientifiques, et l'acquisition de certaines compétences et capacités techniques", notent les experts de l'AIEA.

Si "certaines" activités suspectes se sont poursuivies après 2003, "l'Agence n'a pas d'information crédible" sur leur poursuite après 2009, est-il encore souligné.

"L'Agence estime qu'une série d'activités liées au développement d'un engin explosif nucléaire ont été menées avant fin 2003 dans le cadre d'efforts coordonnés", souligne l'agence dans un rapport dévoilé mercredi à Vienne."Ces activités n'ont pas dépassé le stade d'études de faisabilité et scientifiques, et l'acquisition de certaines compétences et capacités techniques", notent les experts de l'AIEA. Si "certaines" activités suspectes se sont poursuivies après 2003, "l'Agence n'a pas d'information crédible" sur leur poursuite après 2009, est-il encore souligné.