"Sachez que j'ai fait procéder au rapatriement des montants litigieux. Ils sont en France à la disposition de la justice. Je paierai ma dette. Et je ferai don du reliquat, s'il existe, à des oeuvres caritatives de l'arrondissement de Villeneuve", a déclaré M. Cahuzac dans un entretien à paraître dimanche dans le quotidien régional La Dépêche du Midi.

M. Cahuzac a été contraint de quitter le gouvernement le 19 mars et d'avouer qu'il avait détenu un compte bancaire en Suisse, transféré ensuite à Singapour, après avoir nié publiquement pendant des mois. Il a ensuite annoncé sa démission de l'Assemblée nationale.

Dans une confession télévisée le 16 avril, il a indiqué que la somme placée à l'étranger s'élevait à 600.000 euros, comme il l'a dit aux magistrats enquêtant sur son compte bancaire à l'étranger.

Dans son interview à La Dépêche du Midi, M. Cahuzac a par ailleurs annoncé qu'il renonçait à se présenter à l'élection législative partielle des 16 et 23 juin dans le département du Lot-et-Garonne, dans le sud-ouest de la France. "Je ne serai pas candidat. J'espère que chacun comprendra et respectera ce choix douloureux et qui me fut bien difficile à faire", a déclaré M. Cahuzac au quotidien.

"Sachez que j'ai fait procéder au rapatriement des montants litigieux. Ils sont en France à la disposition de la justice. Je paierai ma dette. Et je ferai don du reliquat, s'il existe, à des oeuvres caritatives de l'arrondissement de Villeneuve", a déclaré M. Cahuzac dans un entretien à paraître dimanche dans le quotidien régional La Dépêche du Midi. M. Cahuzac a été contraint de quitter le gouvernement le 19 mars et d'avouer qu'il avait détenu un compte bancaire en Suisse, transféré ensuite à Singapour, après avoir nié publiquement pendant des mois. Il a ensuite annoncé sa démission de l'Assemblée nationale. Dans une confession télévisée le 16 avril, il a indiqué que la somme placée à l'étranger s'élevait à 600.000 euros, comme il l'a dit aux magistrats enquêtant sur son compte bancaire à l'étranger. Dans son interview à La Dépêche du Midi, M. Cahuzac a par ailleurs annoncé qu'il renonçait à se présenter à l'élection législative partielle des 16 et 23 juin dans le département du Lot-et-Garonne, dans le sud-ouest de la France. "Je ne serai pas candidat. J'espère que chacun comprendra et respectera ce choix douloureux et qui me fut bien difficile à faire", a déclaré M. Cahuzac au quotidien.