Après plusieurs heures de témoignage à charge contre Donald Trump, évoquant des soupçons de collusion entre l'équipe de campagne du milliardaire en 2016 et la Russie, des paiements secrets faits à des maîtresses supposées du président et les affaires commerciales de la famille Trump, un membre démocrate de la commission a demandé à Michael Cohen: "Y a-t-il d'autres malversation ou actes illégaux liés à Donald Trump dont vous ayez connaissance et que nous n'avons pas encore évoqués aujourd'hui?"

L'ex-avocat a répondu sans hésiter: "Oui, et encore une fois, ceux-ci font partie de l'enquête actuellement menée par" des procureurs fédéraux de New York, qui ont demandé à M. Cohen de ne pas en parler publiquement.

L'élu démocrate venait de l'interroger sur le contenu de sa dernière conversation avec Donald Trump ou un associé. "Malheureusement, ce sujet fait actuellement l'objet d'une enquête par le district sud de New York et ils m'ont demandé de ne pas parler de ces sujets", a répondu l'ex-avocat.

Michael Cohen a été condamné en décembre par ce même tribunal fédéral à trois ans de prison pour fraude fiscale, parjure et infraction au code électoral.

Il a été condamné notamment pour avoir acheté à la demande de Donald Trump, selon Michael Cohen, le silence de deux femmes affirmant avoir eu une liaison avec le président américain. Cette transaction intervenue pendant la campagne présidentielle est considérée comme un financement électoral illégal.

Radié du barreau, Michael Cohen sera incarcéré le 6 mai.

Il est entendu depuis 10H00 (15H00 GMT) par la commission d'enquête de la Chambre des représentants, à Washington, à l'exception d'une courte pause.

Après plusieurs heures de témoignage à charge contre Donald Trump, évoquant des soupçons de collusion entre l'équipe de campagne du milliardaire en 2016 et la Russie, des paiements secrets faits à des maîtresses supposées du président et les affaires commerciales de la famille Trump, un membre démocrate de la commission a demandé à Michael Cohen: "Y a-t-il d'autres malversation ou actes illégaux liés à Donald Trump dont vous ayez connaissance et que nous n'avons pas encore évoqués aujourd'hui?" L'ex-avocat a répondu sans hésiter: "Oui, et encore une fois, ceux-ci font partie de l'enquête actuellement menée par" des procureurs fédéraux de New York, qui ont demandé à M. Cohen de ne pas en parler publiquement. L'élu démocrate venait de l'interroger sur le contenu de sa dernière conversation avec Donald Trump ou un associé. "Malheureusement, ce sujet fait actuellement l'objet d'une enquête par le district sud de New York et ils m'ont demandé de ne pas parler de ces sujets", a répondu l'ex-avocat. Michael Cohen a été condamné en décembre par ce même tribunal fédéral à trois ans de prison pour fraude fiscale, parjure et infraction au code électoral. Il a été condamné notamment pour avoir acheté à la demande de Donald Trump, selon Michael Cohen, le silence de deux femmes affirmant avoir eu une liaison avec le président américain. Cette transaction intervenue pendant la campagne présidentielle est considérée comme un financement électoral illégal.Radié du barreau, Michael Cohen sera incarcéré le 6 mai.Il est entendu depuis 10H00 (15H00 GMT) par la commission d'enquête de la Chambre des représentants, à Washington, à l'exception d'une courte pause.