Le président chilien, Sebastian Piñera, avait annoncé peu avant que le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez lui avait "généreusement proposé d'organiser la COP25 à Madrid aux mêmes dates auxquelles cette conférence était programmée au Chili, soit du 2 au 13 décembre" 2019.

Le communiqué du gouvernement espagnol ne confirme pas ces dates. Il souligne cependant que Pedro Sanchez a fait cette proposition "vu le court délai disponible" et "l'importance de garantir que la COP25 se tienne normalement", après dix mois de préparation.

A ces dates, l'Espagne risque d'être toujours en train d'essayer de former un gouvernement, après les élections législatives du 10 novembre.