Les jihadistes ont mené des attaques meurtrières coordonnées "entre vendredi soir et samedi à l'aube contre des positions reconquises par les FDS" dans le dernier réduit de l'EI dans la province de Deir Ezzor, près de la frontière irakienne, a indiqué à l'AFP le directeur de l'Observatoire, Rami Abdel Rahmane.

"Le bilan devrait s'alourdir, au vu du nombre de blessés et de disparus", a ajouté M. Abdel Rahmane.

Ceintures explosives et attentats à la voiture piégée ont permis à l'EI de reprendre des secteurs récemment reconquis par les FDS, notamment dans les localités de Soussa et de Baghouz.

Samedi, des pans entiers des deux localités sont retombés dans l'escarcelle de l'organisation extrémiste.

L'EI a revendiqué ces attaques sur ses chaînes de propagande sur Telegram, indiquant que "les soldats du califat ont lancé ce matin (vendredi) une offensive d'envergure contre des positions des apostats" dans la localité de "Soussa et ses environs".

Les FDS ont lancé le 10 septembre l'ultime étape d'une offensive visant à mettre un terme à la présence de l'EI dans l'est syrien.

Elle cible le dernier réduit tenu par l'EI sur la rive Est du fleuve Euphrate, qui comprend, outre Soussa et Baghouz, les localités de Hajine et Al-Chaafa.

Depuis le 10 septembre, les combats ont fait 496 morts parmi les jihadistes, contre 270 combattants des FDS, selon l'OSDH.

La coalition antijihadiste menée par les Etats-Unis reconnaît la mort de plus de 1.100 civils en Irak et en Syrie depuis le début de ses opérations dans ces deux pays en 2014.

Les jihadistes ont mené des attaques meurtrières coordonnées "entre vendredi soir et samedi à l'aube contre des positions reconquises par les FDS" dans le dernier réduit de l'EI dans la province de Deir Ezzor, près de la frontière irakienne, a indiqué à l'AFP le directeur de l'Observatoire, Rami Abdel Rahmane. "Le bilan devrait s'alourdir, au vu du nombre de blessés et de disparus", a ajouté M. Abdel Rahmane.Ceintures explosives et attentats à la voiture piégée ont permis à l'EI de reprendre des secteurs récemment reconquis par les FDS, notamment dans les localités de Soussa et de Baghouz. Samedi, des pans entiers des deux localités sont retombés dans l'escarcelle de l'organisation extrémiste. L'EI a revendiqué ces attaques sur ses chaînes de propagande sur Telegram, indiquant que "les soldats du califat ont lancé ce matin (vendredi) une offensive d'envergure contre des positions des apostats" dans la localité de "Soussa et ses environs". Les FDS ont lancé le 10 septembre l'ultime étape d'une offensive visant à mettre un terme à la présence de l'EI dans l'est syrien.Elle cible le dernier réduit tenu par l'EI sur la rive Est du fleuve Euphrate, qui comprend, outre Soussa et Baghouz, les localités de Hajine et Al-Chaafa.Depuis le 10 septembre, les combats ont fait 496 morts parmi les jihadistes, contre 270 combattants des FDS, selon l'OSDH.La coalition antijihadiste menée par les Etats-Unis reconnaît la mort de plus de 1.100 civils en Irak et en Syrie depuis le début de ses opérations dans ces deux pays en 2014.