Álvaro Uribe n'a pas tardé: une poignée d'heure à peine après la libération de Roméo Langlois par la guérilla des Farc, l'ancien président colombien s'en est violemment pris au journaliste français.
Sur Twitter, l'ex-chef d'Etat qui a dirigé la Colombie entre 2002 et 2010, notamment pendant la captivité de la franco-colombienne Ingrid Betancourt, a multiplié les messages cinglants, accusant le Français de mensonges et tromperie.


"Langlois: ne pas confondre la curiosité du journalisme et l'identification avec le terrorisme", attaque-t-il dès la fin de soirée. "Que faisait-il en Colombie, quelle relation entretenait-il avec les Farcs?" "Espérons qu'il ne puisse plus tromper la Colombie (...) Il sait mentir, aujourd'hui il retrouve une liberté qu'il semble n'avoir jamais perdu", poursuit-il pendant plusieurs heures.

Le Vif.be avec L'Express.fr

Álvaro Uribe n'a pas tardé: une poignée d'heure à peine après la libération de Roméo Langlois par la guérilla des Farc, l'ancien président colombien s'en est violemment pris au journaliste français. Sur Twitter, l'ex-chef d'Etat qui a dirigé la Colombie entre 2002 et 2010, notamment pendant la captivité de la franco-colombienne Ingrid Betancourt, a multiplié les messages cinglants, accusant le Français de mensonges et tromperie. "Langlois: ne pas confondre la curiosité du journalisme et l'identification avec le terrorisme", attaque-t-il dès la fin de soirée. "Que faisait-il en Colombie, quelle relation entretenait-il avec les Farcs?" "Espérons qu'il ne puisse plus tromper la Colombie (...) Il sait mentir, aujourd'hui il retrouve une liberté qu'il semble n'avoir jamais perdu", poursuit-il pendant plusieurs heures. Le Vif.be avec L'Express.fr