Comme chaque soir, le bitume de la Paharpur Road, long boyau moite s'étalant dans le quartier industriel de Garden Reach à Calcutta (Kolkata sous sa nouvelle dénomination), est maltraité par l'incessant ballet des taxis Uber, des rickshaws et des motos, où chacun tente de klaxonner plus fort que l'autre, comme si la survie en dépendait. Au premier étage du numéro 470, un jeune technicien relie un câble en mauvais état à une ampoule au tungstène qui va éclairer la réunion du soir. Le local est tapissé de banderoles demandant l'interdiction de l'utilisation de l'amiante en Inde, et décrivant les effets dévastateurs qu'une inhalation de fibres peut avoir, à long terme, sur les poumons.
...