Le gouvernement d'Angela Merkel a adopté mardi une ordonnance assouplissant pour les personnes ayant reçu deux doses de vaccin les nombreuses interdictions en vigueur depuis plusieurs mois.

Le parlement doit encore se prononcer jeudi et vendredi sur ce texte. En cas d'adoption, ces assouplissements pourraient entrer en vigueur dès ce week-end pour plus de 7 millions de personnes.

Les personnes concernées n'auront ainsi "plus besoin d'un test négatif si elles veulent faire des courses, aller chez le coiffeur ou visiter un jardin botanique, par exemple", a détaillé la ministre de la Justice, Christine Lambrecht.

"Douloureux"

Le couvre-feu nocturne récemment instauré à partir de 22h00 ne s'appliquera plus non plus à ces personnes. Elles pourront en outre "se rencontrer en privé sans restrictions", a-t-elle ajouté.

"En théorie, 100 personnes vaccinées pourront à l'avenir se rencontrer", a confirmé l'entourage de la ministre, soulignant toutefois que seuls 8% de la population allemande avaient à ce stade reçu les deux injections.

Plus de 6,7 millions de personnes ont reçu ces deux doses et près de 24 millions une dose, selon l'institut de velle sanitaire Robert Koch.

Plusieurs centaines de milliers d'injections sont pratiquées chaque jour en Allemagne, dont la campagne de vaccination a atteint, après un début poussif, un rythme élevé grâce notamment à l'implication des médecins généralistes.

"Nous avons dû restreindre les droits fondamentaux durant la crise sanitaire pour protéger la vie et la santé. Cela a été extrêmement douloureux pour moi en tant que ministre de la Justice", a confié Mme Lambrecht.

"J'ai aussi toujours dit que les droits fondamentaux devaient être rétablis dès lors que leur restriction n'était plus justifiée", a ajouté la ministre social-démocrate.

L'Allemagne, durement frappée par une troisième vague épidémique cet hiver, a adopté depuis plusieurs mois de nombreuses restrictions, de la fermeture des bars, restaurants, lieux culturels et enceintes sportives, à la fermeture de magasins non essentiels, la limitation drastique des réunions privées ou encore un couvre-feu nocturne.

Contrairement à de nombreux pays européens, le gouvernement n'a pas encore présenté de calendrier de réouverture de ces lieux.

Fête de la bière annulée

"La baisse des taux d'infection et le fait que de plus en plus de personnes se fassent vacciner me rendent confiante dans le fait que nous pourrons passer rapidement à d'autres étapes d'ouverture", conclut-elle, soulignant cependant que "la pandémie n'est pas encore terminée".

L'Allemagne comptait ainsi mardi 3.433.516 cas officiellement déclarés de Covid-19 (+7.534 en 24H) et 83.591 décès (+315).

Sans attendre l'adoption par le parlement, plusieurs Länder ont eux aussi annoncé des assouplissements réservés aux personnes vaccinées.

La Bavière, une des régions les plus touchées par le Covid depuis un an, va ainsi lever les limitations de réunions et les obligations de test négatif pour les bénéficiaires des deux doses.

Plus généralement, cette région du Sud, parmi les plus touristiques du pays, va rouvrir à partir de lundi terrasses de restaurants, et les lieux culturels comme les cinémas, théâtres et salles de concert, si l'incidence sur sept jours reste inférieure à 100.

La région, qui a dû renoncer pour la deuxième année consécutive à la fameuse Fête de la Bière avec ses 6 millions de visiteurs, enregistrait mardi une incidence de 140 mais comptait 19 villes ou districts en-dessous des 100.

Hôtels et campings devraient eux rouvrir le 21 mai.

Au bord de la mer Baltique, une autre région, le Mecklembourg-Poméranie, a elle donné mardi son feu vert aux propriétaires de résidences secondaires entièrement vaccinés en provenance du reste du pays. Hôtels, campings et logements de location restent toutefois fermés.

Le gouvernement d'Angela Merkel a adopté mardi une ordonnance assouplissant pour les personnes ayant reçu deux doses de vaccin les nombreuses interdictions en vigueur depuis plusieurs mois.Le parlement doit encore se prononcer jeudi et vendredi sur ce texte. En cas d'adoption, ces assouplissements pourraient entrer en vigueur dès ce week-end pour plus de 7 millions de personnes.Les personnes concernées n'auront ainsi "plus besoin d'un test négatif si elles veulent faire des courses, aller chez le coiffeur ou visiter un jardin botanique, par exemple", a détaillé la ministre de la Justice, Christine Lambrecht.Le couvre-feu nocturne récemment instauré à partir de 22h00 ne s'appliquera plus non plus à ces personnes. Elles pourront en outre "se rencontrer en privé sans restrictions", a-t-elle ajouté."En théorie, 100 personnes vaccinées pourront à l'avenir se rencontrer", a confirmé l'entourage de la ministre, soulignant toutefois que seuls 8% de la population allemande avaient à ce stade reçu les deux injections.Plus de 6,7 millions de personnes ont reçu ces deux doses et près de 24 millions une dose, selon l'institut de velle sanitaire Robert Koch.Plusieurs centaines de milliers d'injections sont pratiquées chaque jour en Allemagne, dont la campagne de vaccination a atteint, après un début poussif, un rythme élevé grâce notamment à l'implication des médecins généralistes."Nous avons dû restreindre les droits fondamentaux durant la crise sanitaire pour protéger la vie et la santé. Cela a été extrêmement douloureux pour moi en tant que ministre de la Justice", a confié Mme Lambrecht."J'ai aussi toujours dit que les droits fondamentaux devaient être rétablis dès lors que leur restriction n'était plus justifiée", a ajouté la ministre social-démocrate.L'Allemagne, durement frappée par une troisième vague épidémique cet hiver, a adopté depuis plusieurs mois de nombreuses restrictions, de la fermeture des bars, restaurants, lieux culturels et enceintes sportives, à la fermeture de magasins non essentiels, la limitation drastique des réunions privées ou encore un couvre-feu nocturne.Contrairement à de nombreux pays européens, le gouvernement n'a pas encore présenté de calendrier de réouverture de ces lieux."La baisse des taux d'infection et le fait que de plus en plus de personnes se fassent vacciner me rendent confiante dans le fait que nous pourrons passer rapidement à d'autres étapes d'ouverture", conclut-elle, soulignant cependant que "la pandémie n'est pas encore terminée".L'Allemagne comptait ainsi mardi 3.433.516 cas officiellement déclarés de Covid-19 (+7.534 en 24H) et 83.591 décès (+315).Sans attendre l'adoption par le parlement, plusieurs Länder ont eux aussi annoncé des assouplissements réservés aux personnes vaccinées.La Bavière, une des régions les plus touchées par le Covid depuis un an, va ainsi lever les limitations de réunions et les obligations de test négatif pour les bénéficiaires des deux doses.Plus généralement, cette région du Sud, parmi les plus touristiques du pays, va rouvrir à partir de lundi terrasses de restaurants, et les lieux culturels comme les cinémas, théâtres et salles de concert, si l'incidence sur sept jours reste inférieure à 100.La région, qui a dû renoncer pour la deuxième année consécutive à la fameuse Fête de la Bière avec ses 6 millions de visiteurs, enregistrait mardi une incidence de 140 mais comptait 19 villes ou districts en-dessous des 100.Hôtels et campings devraient eux rouvrir le 21 mai.Au bord de la mer Baltique, une autre région, le Mecklembourg-Poméranie, a elle donné mardi son feu vert aux propriétaires de résidences secondaires entièrement vaccinés en provenance du reste du pays. Hôtels, campings et logements de location restent toutefois fermés.