Le Centre d'intégration du renseignement sur les cyber-menaces (CTIIC) aura pour mission de synthétiser les informations recueillies par les différentes agences et administrations américaines, et de diffuser ces synthèses, selon un responsable américain. Il doit permettre de renforcer "la cohésion des efforts du gouvernement américain" face aux menaces informatiques, selon cette source.

"Les cyber-attaques représentent l'un des plus graves dangers pour la sécurité nationale des Etats-Unis, ainsi que l'a souligné le président" Barack Obama, a indiqué ce responsable.

L'un des rôles de l'agence sera notamment de s'assurer que les informations sur les menaces sont classifiées "au niveau le plus faible possible", pour faciliter les partages, notamment avec le secteur privé, a précisé la même source.

Le Centre sera construit sur le modèle du Centre national de lutte contre le terrorisme, créé après les attentats du 11-Septembre pour faciliter le partage d'informations entre les différentes agences américaines impliquées dans l'antiterrorisme (Défense, CIA, FBI...).

Selon le Washington Post, ce nouveau centre d'analyse sera doté d'un budget d'environ 35 millions de dollars et comptera une cinquantaine d'employés.

Le Centre d'intégration du renseignement sur les cyber-menaces (CTIIC) aura pour mission de synthétiser les informations recueillies par les différentes agences et administrations américaines, et de diffuser ces synthèses, selon un responsable américain. Il doit permettre de renforcer "la cohésion des efforts du gouvernement américain" face aux menaces informatiques, selon cette source. "Les cyber-attaques représentent l'un des plus graves dangers pour la sécurité nationale des Etats-Unis, ainsi que l'a souligné le président" Barack Obama, a indiqué ce responsable. L'un des rôles de l'agence sera notamment de s'assurer que les informations sur les menaces sont classifiées "au niveau le plus faible possible", pour faciliter les partages, notamment avec le secteur privé, a précisé la même source. Le Centre sera construit sur le modèle du Centre national de lutte contre le terrorisme, créé après les attentats du 11-Septembre pour faciliter le partage d'informations entre les différentes agences américaines impliquées dans l'antiterrorisme (Défense, CIA, FBI...). Selon le Washington Post, ce nouveau centre d'analyse sera doté d'un budget d'environ 35 millions de dollars et comptera une cinquantaine d'employés.